jeudi 20 décembre 2012

Lille ♥


J'ai passé le week-end dernier à Lille et je dois dire que c'est toujours un plaisir de revenir dans cette ville où j'ai grandi et ai passé 25 ans de ma vie. 

Lille est pleine de charme, surtout le quartier du Vieux Lille qui regorge de jolies boutiques, de ruelles pavées et de bâtiments anciens pleins de charme. Ce week end a été assez chargé, je ne remonte plus aussi souvent qu'auparavant dans le Nord et j'essaie toujours d'en profiter au maximum pour voir la famille et les amis.

On a fait la chasse aux cadeaux de Noël, on est rentré bredouille mais on a quand même profité pour faire une petite balade dans le Vieux Lille. On a croisé des créatures étranges dans la rue de la Monnaie, on a voulu visiter la maison retournée près de l'Hospice Comtesse mais on a abandonné quand on a vu la file d'attente pour y entrer et on avait prévu de faire une pause au Elisabeth's, un salon de thé très british mais là encore, la file d'attente nous a découragé! Ce sera pour la prochaine fois...







Et puis, comment évoquer le Vieux Lille sans parler de sa cathédrale atypique, Notre-Dame de la Treille? J'aime beaucoup cet édifice, il faut dire que j'y ai passé énormément de temps lorsque j'y faisais des visites guidées. Et si j'avais aussi envie de vous parler de Lille aujourd'hui, c'est que je viens d'apprendre le décès de Ladislas Kijno, l'artiste qui avait réalisé la rosace de la façade de la cathédrale.

Cette rosace m'a toujours beaucoup touchée de par sa luminosité et aussi par tous les éléments que Kijno avait voulu y intégrer. Ce vitrail a un thème religieux bien sur, celui de la Passion. Mais Kijno y a mis beaucoup de lui: on y retrouve le violon de son père, les empreintes de sa main et de de celle de sa femme, un cosmonaute...

Cette rosace est pleine de richesses et lorsque l'on s'approche, on distingue sur la face extérieure une multitude de figures thermoformées dans le verre : le roi David, l'équation E=MC2, une grappe de raisin, un poisson, des terrils, un beffroi... Bref, si vous passez par là, je ne saurais trop vous conseiller de vous arrêter avec une paire de jumelles pour découvrir ce vitrail plein de surprises!

Kijno, d'origine polonaise, était arrivé en France à l'âge de 4 ans. Son père, violoniste en Pologne, était devenu mineur et la famille s'était installée à Noeux-les Mines.

Kijno est célèbre pour ses papiers froissés, réalisés dans les années 50. Le froissage était ausi, pour lui,  le cycle de la vie "L'enfant naît froissé, l'adolescent devient lisse et le vieil homme meurt froissé."Il utilise divers procédés, tels que le dreeping, qui consiste à projeter de la peinture puis à la laisser couler sur la toile, mais aussi les pulvérisations.


 Kijno était un artiste engagé.

Six de ses toiles monumentales sont exposées de façon permanente dans l'Hôtel de Ville de Lille.

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Ha, Lille! ♥♥♥
    J'y ai fait mes études, rencontré mon homme... je suis très attachée à cette ville :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi aussi et ça me fait toujours du bien d'y retourner :)

      Supprimer
  2. Je ne connais pas du tout Lille ! Pourtant je n'en ai entendu que du bien ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il faut que tu viennes la visiter si tu en as l'occasion, c'est une très belle ville et très chaleureuse en plus ;)

      Supprimer
  3. la prochaine fois que tu remontes et que tu as du temps libre et bien sur si çà te dis, çà serai cool d'aller boire un verre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, bonne idée! je te dirai quand je reviens :)

      Supprimer
  4. Ville de ma naissance et petite enfance, je ne vais me promener qu'à Lille. Se balader dans le vieux-lille le matin quand les magasins ne sont pas ouverts c'est très apaisant. Et les mises en scène à Noel sont exceptionnelles. Tu as déjà vu devant la gare lille-flandres l'immense arche illuminée ? Et je ne parle même pas de la grande roue :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Lille est vraiment belle pendant les fêtes :) Quand j'y travaillais, j'aimais beaucoup m'y balader tôt le matin, quand on a l'impression d'avoir un peu la ville pour nous tous seuls :)

      Supprimer