mercredi 30 novembre 2016

Mon plus beau souvenir birman : ma rencontre avec les Lahu-Shi


Quand je repense à mon voyage en Birmanie et à tous ces moments passés à la rencontres des ethnies birmanes, mon cœur bat un peu plus vite en pensant aux Lahu-Shi. Lors de mon dernier billet, j'évoquais ma rencontre avec les Akhas et ma fascination pour leurs visages et leurs sourires si doux. Croyez moi, je ne suis pas prête d'oublier "ma" grand mère akha, qui restera comme une de mes plus belle rencontres birmanes. Mais une très belle journée nous attendait encore le lendemain.

De tous les "treks" possibles autour de Kengtung, Tum, notre guide, nous avait conseillé d'aller à la rencontre des Lahu-Shi. "Si je ne devais en faire qu'un seul, c'est lui que je ferais" nous avait-il dit. On lui a fait confiance, on l'a suivi et on a bien fait car beaucoup d'émotions nous attendaientt là bas. Le village des Lahu-Shi est un peu plus éloigné de Kengtung que les autres et il faudra compter 3 heures de marche pour accéder au village de Pang Pack. La pluie a cessé, les sentiers sont détrempés et le village, inaccessible ces derniers jours, est désormais prêt à nous accueillir pour quelques heures.

Le départ est prévu à huit heures ce matin là. Après un passage au marché pour acheter quelques petites choses pour le village, on prend la direction de Pang Pack, impatientes de rencontrer les Lahu-Shi. On commence la marche, tranquillement, le chemin est détrempé, voire complètement sous l'eau par endroits, résidu des pluies torrentielles de ces derniers jours. Ça grimpe un peu, voire beaucoup mais le soleil est revenu, la chaleur aussi, on peut enfin quitter nos polaires et profiter un peu de cette belle lumière. On fait une pause pour déjeuner en bord de chemin et manger notre portion de nouilles achetée sur le marché ce matin. Ces nouilles ont un goût incomparable qu'on ne retrouvera plus dans la suite de notre voyage alors on déguste, au son des piaillements d'oiseaux et .. du vrombissement d'une tronçonneuse (la déforestation est malheureusement en marche). 


Après 3 heures de marche, pauses photos et déjeuner comprises, on arrive enfin à Pang Pack. Ma première vision du village est inoubliable : une ribambelle d'enfants, tous plus mignons les uns que les autres, nous accueillent, nous observent, nous sourient, curieux et intrigués. Dès les premières secondes, la marche, la boue et le sentier qui grimpe nous paraissent bien loin. Après les enfants, c'est le chef du village qui nous accueille. Avec ses cheveux poivre et sel  ébouriffés sur la tête, il est impressionnant de charisme et de douceur aussi. Il nous invite chez lui et c'est une partie du village et surtout les enfants qui nous suivent, intrigués.  Tum sort son téléphone et leur montre des dessins animés.  Plus un son ne sort de leurs bouches, à peine quelques petits sourires., ils ont l'air fascinés par ce qu'il se passe sur l'écran. Stéphanie sort son carnet, moi je me contente de les observer et de profiter du moment. 


Après ce doux moment dans la maison du chef, c'est le temps des jeux. Steph fait des bulles avec certains et moi, je sors de mon sac à dos une petite balle rebondissante achetée en France avant le départ. Intrigués et timides, un petit groupe de garçons me regardent au loin. Je lance la balle et l'un d'entre eux, un peu plus téméraire et intrépide que les autres, s'élance pour la rattraper. S'entame alors une longue partie de foot pas facile avec une balle rebondissante sur le terrain pentu du village. Tum, Marina et même le chef du village se joignent à la partie. Des jeux, des sourires, des regards et beaucoup de rires aussi. Un moment qu'on aimerait juste pouvoir prolonger un peu. A vrai dire, devant tant de gentillesse et d'échanges, on poserait bien nos sacs à dos dans le village quelques jours de plus. Mais ce n'est pas possible, on va bientôt devoir repartir pour être rentrés à Kengtung avant le coucher du soleil. Quelques heures de marche nous attendent encore. 


On s'échange quelques polaroids avant de faire le tour du village. On voudrait pouvoir laisser à chacun une photo mais on n'a plus assez de pellicules dans le sac. Ils posent tous avec un sourire timide et un peu figé mais de les voir si fiers avec leur petite photo à la main rend terriblement heureux. On laisse au chef une photo de lui entouré de tous les enfants du village. Un cliché qui me fait penser aux photos de classe avec l'instituteur au milieu de ses élèves. Une image très touchante, pleine d'émotions et de tendresse. 


Les habitants du village nous offrent des bracelets, que le chef noue autour de nos poignets pour éloigner les mauvais esprits. Un cadeau précieux, un souvenir de ces quelques heures passées avec eux qui font incontestablement partie de mes plus beaux souvenirs birmans.



Demain on quitte Kengtung, non sans émotion. Mais on ne peut repousser ce départ. La route aux alentours de Kengtung est interdite aux étrangers, on ne peut quitter la région qu'en avion et nos billets ont été réservés quelques semaines avant le départ en Birmanie.

Au revoir Kengtung, je ne t'oublierai pas et j'espère te revoir un jour. Demain, d'autres surprises nous attendent. Direction Nyaungschwe et le Lac Inle, un univers bien différent de la si paisible Kengtung. 



....................................

5 jours à Kengtung

Quelques infos pratiques quand même si vous avez envie de partir à la découverte de Kengtung. Je vous donne ici un très bref résumé de nos 5 jours passés sur place, je ferai à la fin de mes billets birmans, un article plus complet avec l'itinéraire de notre mois passé dans le pays.
Où dormir ? Marina avait réservé une chambre pour nous 3 au SAM YWET HOTEL, pas très loin du marché. Une belle adresse, avec de grandes chambres et un accueil chaleureux.

Jour 1 : découverte de Kengtung et de son marché coloré et très animé. pluie intense
Jour 2 : départ avec Tum, notre guide et rencontre avec les Akhas, les Ann et les Silver Palaung
Jour 3 : trek vers les villages Akhas
Jour 4  : trek vers le village des Lahu-Shi
Jour 5 : dernière balade dans le marché et départ pour Nyaungshwe et le Lac Inle




Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 13 novembre 2016

Mes coups de coeur de la semaine #23

J'espère que vous avez passé une bonne semaine. Je partage avec vous une nouvelle fournée de coups de cœur... Au programme : un peu de musique, un peu de lecture, quelques découvertes et un grand bol de bleu !


Le talent de Vincent Delerm

 

Je ne sais pas si vous savez mais j'ai une admiration sans borne pour le très talentueux Vincent Delerm. Son avant dernier album, les amants parallèles était un peu trop conceptuel pour moi et m'avait laissée un peu sur ma faim mais A Présent, son tout nouvel album, sorti en octobre dernier, est un petit bijou. Je ne suis jamais très objective quand j'évoque Vincent Delerm, parce que... 

Je suis la fille qui a découvert Vincent Delerm un matin d'été à Bénodet
Je suis la fille qui est allée voir Vincent Delem en concert un soir d'automne à Bordeaux
Je suis la fille qui est retournée voir Vincent Delerm en concert à Paris, à Roubaix et à Paris.
Je suis la fille qui n'envisage pas de peindre ou de dessiner sans la musique de Vincent Delerm dans ses oreilles. 
Je suis la fille qui a rencontré un garçon formidable qui aime lui aussi Vincent Delerm.
Alors je suis la fille qui est retournée voir Vincent Delerm aux Bouffes du Nord et à Conflans-Sainte-Honorine. 
Je suis la fille qui se précipite avec un sourire bête à la fnac le jour de la sortie de chaque album.
Je suis la fille qui rit à toutes les blagues de Vincent Delerm.
Je suis la fille qui s'est levée jeudi dernier avec un grand sourire aux lèvres parce que Vincent Delerm donnait le premier concert de sa tournée à Poissy.
Je suis la fille qui retournera probablement voir Vincent Delerm en concert l'année prochaine. 
Je suis la fille qui vous conseille fortement de découvrir A Présent. Délicatesse, sensibilité et auto-dérision sont au rendez-vous, je vous le promets. 
Vincent Delerm, A Présent, 2016





S'enfuir, le nouveau roman graphique de Guy Delisle

 

 

Je me régale cette année avec la rentrée littéraire. Après mon coup de cœur pour le dernier Catel et Bocquet, consacré à la vie de Joséphine Baker, j'ai craqué pour le tout nouveau roman graphique de Guy Delisle  : S'enfuir, récit d'un otage
Pas de récit autobiographique cette fois-ci mais l'histoire de Christophe André, membre d'un ONG médicale, qui se fait kidnapper en 1997 dans le Caucase. Avec tout le talent qu'on lui connaît, Guy Delisle réussit parfaitement à retranscrire le quotidien d'un otage :  les journées d'une longueur interminable, l'inactivité, l'attente, les bruits, les interrogations et les réflexions. A lire !
Guy Delisle, S'enfuir, récit d'un otage, Dargaud, 2016 


Une pause chez la Compagnie du Café

 


C'est Laura qui m'a fait découvrir La Compagnie du Café lors d'une pause goûter bien méritée, un petit rituel (presque) hebdomadaire. Je dois dire que Laura est la reine pour dégoter ce genre d'endroits, si vous aimez les coffee shops et êtes à la recherche de bonnes adresses, courrez découvrir son blog, Les carnets de Lauralou.
La torréfaction du café est artisanale, l'endroit est plein de charme (et les brownies sont ultra moelleux). Une belle adresse ! 
La Compagnie du Café, 19 rue Notre-Dame de Lorette, Paris 9

 

Les Rencontres autour du Monde de Stéphanie Ledoux

 

 

Vous l'aurez compris, j'achète beaucoup de livres en ce moment :) Mais je ne pouvais manquer la sortie du nouveau livre de Stéphanie : Rencontres autour du Monde. Je me suis forcée à ne pas lire toutes les histoires de ces rencontres trop vite car ce livre est à déguster comme une dégusterait un bon gâteau au chocolat. A chaque page, une nouvelle histoire, une nouvelle rencontre racontée avec photos et dessins. Et quel bonheur d'y trouver quelques unes des rencontres faites en Birmanie en février dernier, notamment la grand mère akha au sourire radieux et inoubliable dont je vous parlais il y a quelques mois. A lire, à regarder et à déguster !
Stéphanie Ledoux, Rencontres autour du Monde, Elytis, 2016 


Le Mouffetard Tour de Mouffetard Addict

 

 

Mardi, j'ai rejoint la team addict et d'autres blogueuses pour un tour-découverte dans les rues du quartier Mouffetard. Au programme ? Dégustation de chocolats absolument délicieux chez Mococha, découverte de l'atelier-boutique de la créatrice Sylvie Bouyer, séance photo dans le studio d'Eloa alias Akinoa et repas à tomber chez Louis Vins. Une belle soirée entre filles ! 
(La blogueuse en carton que je suis a eu quelques souci de téléphone pendant la soirée alors j'en profite pour partager quelques photos par ici).
Bravo Lucie - Mouffetard Addict pour cette belle soirée! 
Et, promis, je reviendrai explorer le quartier que je ne connais que très mal.
Mouffetard Addict 

Le bleu de la Côte d'Opale

 

 

Pour finir, quelques images de ma Côte d'Opale où je suis allée passer un micro week-end. Je pourrais vous parler pendant des heures de la beauté de ces plages mais les images parlent d’elles-mêmes non ?

A bientôt pour de nouveaux coups de cœur et bonne semaine !

Rendez-vous sur Hellocoton !