mercredi 30 juillet 2014

Une semaine en Bretagne en images




Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que je suis en ce moment en Bretagne pour quelques jours de vacances. La semaine dernière a été assez exceptionnelle, il a fait un soleil radieux et j’ai presque eu trop chaud (un fait rare en Bretagne !). 

Mon coin de Bretagne, c’est le Finistère sud. C’est là que je viens passer quelques jours ou quelques semaines de vacances chaque été depuis 25 ans. Depuis toutes ces années, des rituels se sont installés. On pose nos serviettes sur la plage toujours au même endroit, en face de la cabine 58 (ne me demandez pas pourquoi), on fait et refait cette balade le long de l’Odet sans jamais se lasser et on passe des soirs entiers à jouer aux cartes en famille.


Les vacances en Bretagne, c’est aussi les soirées passées à discuter autour d’un verre ou d’une énoooorme coupe de glace entre amis au seul bar du coin qui soit ouvert un peu tard. Et puis, il y a le fest-noz et ce sourire qui me monte aux lèvres quand j’entends les premières notes d’un pach pi ou d’un cercle circassien. Mes oreilles ne sont toujours pas habituées au son si particulier de la bombarde, il faut être un « vrai » breton pour supporter ça je crois.


Je pourrais parler des heures de la Bretagne, de sa météo capricieuse et de son ciel qui change de couleur dix fois par jour. Mais, même si parfois j’ai eu envie de changer d’air, force est de constater que j’y reviens toujours, en Bretagne.


Je me souviens du drame, il y a quelques années, lorsque notre crêperie attitrée a fermé ses portes. Un drame pour toute la famille. Alors depuis, je cherche inlassablement ma nouvelle crêperie favorite, sans jamais vraiment la trouver. C’est souvent bon, oui, mais il y a toujours un « mais ». La pâte à crêpe est un peu trop claire ou un peu trop foncée, un peu trop sèche ou un peu trop grasse ou alors c’est la garniture qui n’est pas assez savoureuse. Et quand il n’y a rien à redire sur les crêpes, c’est le cidre qui est servi dans des verres à vin (inexcusable selon moi). Alors je teste, je cherche encore et encore (il y a plus pénible comme activité, j’en conviens ;)


Des vacances en Bretagne ne seraient rien sans quelques heures passées à la plage. L’avantage en Bretagne, c’est que la baignade est ra-frai-chi-ssante. Cette année, on ne se plaint pas, la température de l’eau a atteint les 19°C, presque un record en juillet !


La semaine que je viens de passer ici, c’était un peu de tout ça. Avec aussi de jolis couchers de soleil, une belle expo Picasso, un peu de patrimoine, un concert au bord de la plage, un peu de cuisine et beaucoup de gourmandises. Il y a eu aussi la découverte des coulisses du Festival de Cornouaille et une rencontre avec Lalydo, grâce à qui j’ai gagné cette visite, merci beaucoup ! (les photos sont toujours dans mon appareil).


 La chaleur écrasante de la semaine dernière m’a un peu clouée à l’ombre sur mon transat mais je compte bien profiter des quelques jours qu’il me reste pour partir à la découverte de jolis petits coins du Finistère. 


Comme je suis en mode vacances, toutes les photos de cet article ont été prises avec mon téléphone. 


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 25 juillet 2014

Une journée à Deshaies




Pour nos vacances en Guadeloupe, on avait choisi de se poser en Basse-Terre (l’aile gauche du « papillon »), plus verte que Grande-Terre et loin des grands complexes hôteliers. On n’a pas du tout regretté notre choix, on a beaucoup aimé explorer la Basse-Terre mais on a aussi fait des journées un peu plus tranquilles, sans trop kilomètres à faire en voiture ou à pieds.  



Un matin à la plage

 

Si j’ai un conseil à vous donner, c’est de profiter de la plage en début de matinée. Parce qu’il n’y a pas grand monde et que la chaleur est encore supportable. La plage la plus proche de notre gîte était celle de Grande-Anse, une merveille ! Une eau limpide, un peu de vagues mais pas trop, un fond assez profond pour nager et une grande étendue de sable qui nous a parfois donné l’impression d’être seuls au Monde. Le bonheur, non ? 

 

Un repas créole

 

Sur les conseils des propriétaires du gîte qu’on avait loué, on a testé plusieurs fois « Passion Créole », un petit resto juste à côté de Grande-Anse qui propose aussi des plats à emporter. On nous avait dit que la cuisine était excellente, on confirme et on se souviendra longtemps du gratin de patate douce, un délice.  Le choix des plats change tous les jours, on a testé les accras, le poulet boucané, les ouassous au curry-coco et la fricassée de chatrou. Et vous pouvez même vous servir un petit apéro en attendant. Bref, Passion Créole est une véritable bonne adresse !

 

Une leçon de botanique

 

Si vous aimez les jardins, celui de Deshaies devrait vous plaire. Ce jardin botanique, créé sur l’ancienne propriété de Coluche, propose une belle balade au vert entre arbres et fleurs exotiques. Hibiscus, balisier des Antilles, roses de porcelaine (mes préférées), perroquets et loriquets, une belle promenade au cœur des couleurs chatoyantes antillaises. Le seul bémol ? Le prix d’entrée, fixé à 15, 50 €, une petite fortune…


J’ai fait des dizaines de tentatives de clichés de colibris, avec moins de succès qu’en Martiniquel’année dernière… 

 

Un coucher de soleil

 

Le matin et la fin d’après-midi sont sans doute les moments idéaux pour se baigner. On essayait tous les jours d’aller nager un peu en fin de journée pour profiter ensuite du coucher de soleil vers 18h30 (le soleil se couche tôt aux Antilles). Que du bonheur là encore.


Infos pratiques : 

Hébergement : on avait loué un gîte chez Thierry et Stéphane : un studio avec une chambre en mezzanine et une terrasse qui donne sur le jardin. Des propriétaires très sympas et très accueillants. Une piscine et carbet avec bibliothèque et wifi. Et le petit plus qui change tout : Stéphane nous déposait tous les matins sur la terrasse du pain frais pour le petit déj !
Gîte Deshroses – DESHAIES


Rendez-vous sur Hellocoton !