vendredi 30 décembre 2016

Mon année 2016 en voyage(s) et en images !

Comme chaque année, j'aime me retourner un peu sur les derniers mois écoulés. Une façon de revivre les quelques moments d'émotions, de voyage ou de nouveautés qui ont ponctué l'année qui se termine. 2016 a été une année pleine d'émotions et de nouveaux projets mais un très mauvais cru pour le blog que j'ai abandonné pendant de très longues périodes, plus ou moins volontairement.  Je vous raconte tout ça un peu plus bas, c'est parti !
Mon bilan de voyages de l'année est un peu (beaucoup) moins fourni que d'habitude, une année de "transition", pour repartir de plus belle en 2017, enfin je l'espère !

B comme Birmanie
En janvier, je me suis envolée avec Marina et Stéphanie pour un mois de voyage en Birmanie, à la rencontre des ethnies birmanes. Une grande première pour moi qui n'avais jamais voyagé en Asie et qui n'étais jamais partie aussi longtemps en voyage. Ce mois passé en Birmanie n'a pas toujours été facile. Ces quelques semaines ont été émotionnellement très chargées. On est parfois passé du rire aux larmes, on a fait des rencontres absolument incroyables et inoubliables. Ce voyage était bien plus qu'un voyage, une réelle expérience de vie qui m'a amenée à beaucoup m'interroger sur moi-même et sur les autres et à prendre un peu de recul sur les choses. Le retour au quotidien n'a pas toujours été facile mais, une chose est sûre, je ne suis pas prête d'oublier ce premier mois de l'année passé en Birmanie !

A relire  : mes premiers billets birmans et le récit des premières rencontres.


B comme Bruxelles
Quelques semaines après le retour de Birmanie, je suis partie à Bruxelles pour le Salon des Blogueurs de voyage, quelques jours à peine après l'attentat qui a frappé la capitale belge. Un bonheur néanmoins de retrouver mes "collègues " et amis blogueurs dans cette atmosphère si triste et particulière.  Bruxelles est une ville que j'ai aimé redécouvrir, tout comme celle de Liège où j'ai passé une journée (il faut toujours que je vous en parle d'ailleurs!).


B comme Bretagne
Que serait une année sans Bretagne ? Pas grand chose (pour moi en tout cas). Cette année, j'ai un peu moins profité de ma Bretagne que d'habitude et je n'ai fait qu'un ou 2 passages trop furtifs dans mon Finistère que j'aime tant. Il y a eu cette balade ensoleillée à Ploumanac'h mais, à part ce bel après midi, je n'ai presque pas vu la mer cette année, alors je compte bien me rattraper en 2017 !
Il y a eu aussi cette belle invitation à découvrir Dinan le temps d'un week-end avec Estelle, du blog Le Polyèdre. Dinan, une très belle surprise et beaucoup de charme. J'espère y revenir très vite !

A relire  : mes articles bretons, du Finistère aux Côtes d'Armor.



M comme la première lettre d'un grand voyage

Crédit photo  : Eléonore Bridge
M comme Mariage. Et oui, je me suis mariée cet été, ce qui explique en grande partie mon long silence sur ce blog. Un voyage un peu particulier donc mais qui aura marqué mon année 2016. Entre le boulot et les nombreux préparatifs, j'avoue que délaisser ce blog a été un vrai choix. J'ai préféré utiliser mon temps libre pour m'aérer la tête, faire de grandes balades, aller courir ou boire des petits  cafés avec les copines plutôt que de rester des heures derrière l'ordi à rédiger des articles ou trier des photos. Le début d'un grand voyage,  riche en émotions avec toute notre famille et amis les plus proches réunis.



R comme retrouvailles avec Rome
Faute de congés (il me faudra encore patienter un peu pour ça!), il n'y a pas eu beaucoup de voyages cette année. On a quand même réussi à s'échapper un peu pour de petits week-ends. En septembre, on s'est envolé quelques jours à  Rome, notre ville de cœur qu'on aime tant. Quel bonheur de retrouver "notre" quartier, le Trastevere, de de déambuler dans les rues sans but précis, de se poser en terrasse avec un cappuccino ou un spritz en fonction du moment de la journée et de partir à la découverte de quartiers encore inconnus. Un week-end un peu trop court mais on aime tellement Rome et l'Italie qu'on y reviendra forcément.

A relire : mes billets italiens, de Rome aux Pouilles, en passant par Naples et Venise



Et puis, en 2016, il y a eu aussi des retrouvailles avec la Côte d'Opale et Montpellier. Là encore, de petits week-ends de rien du tout avec un reflex resté dans le sac à dos...



Les 9 photos les plus aimées sur Instagram cette année sont très représentatives de mon année 2016 et de tout ce que j'aime : la Côte d'Opale, Paris, un petit café entre copines, un petit bout de Bretagne et de mariage et l'Italie, toujours :) Je termine cette année heureuse mais sur les rotules. J'ai hâte de savoir ce que l'année prochaine me réserve. 2017, je t'attends !
Belle fin d'année à tous et à très vite, je l'espère !





Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 30 novembre 2016

Mon plus beau souvenir birman : ma rencontre avec les Lahu-Shi


Quand je repense à mon voyage en Birmanie et à tous ces moments passés à la rencontres des ethnies birmanes, mon cœur bat un peu plus vite en pensant aux Lahu-Shi. Lors de mon dernier billet, j'évoquais ma rencontre avec les Akhas et ma fascination pour leurs visages et leurs sourires si doux. Croyez moi, je ne suis pas prête d'oublier "ma" grand mère akha, qui restera comme une de mes plus belle rencontres birmanes. Mais une très belle journée nous attendait encore le lendemain.

De tous les "treks" possibles autour de Kengtung, Tum, notre guide, nous avait conseillé d'aller à la rencontre des Lahu-Shi. "Si je ne devais en faire qu'un seul, c'est lui que je ferais" nous avait-il dit. On lui a fait confiance, on l'a suivi et on a bien fait car beaucoup d'émotions nous attendaientt là bas. Le village des Lahu-Shi est un peu plus éloigné de Kengtung que les autres et il faudra compter 3 heures de marche pour accéder au village de Pang Pack. La pluie a cessé, les sentiers sont détrempés et le village, inaccessible ces derniers jours, est désormais prêt à nous accueillir pour quelques heures.

Le départ est prévu à huit heures ce matin là. Après un passage au marché pour acheter quelques petites choses pour le village, on prend la direction de Pang Pack, impatientes de rencontrer les Lahu-Shi. On commence la marche, tranquillement, le chemin est détrempé, voire complètement sous l'eau par endroits, résidu des pluies torrentielles de ces derniers jours. Ça grimpe un peu, voire beaucoup mais le soleil est revenu, la chaleur aussi, on peut enfin quitter nos polaires et profiter un peu de cette belle lumière. On fait une pause pour déjeuner en bord de chemin et manger notre portion de nouilles achetée sur le marché ce matin. Ces nouilles ont un goût incomparable qu'on ne retrouvera plus dans la suite de notre voyage alors on déguste, au son des piaillements d'oiseaux et .. du vrombissement d'une tronçonneuse (la déforestation est malheureusement en marche). 


Après 3 heures de marche, pauses photos et déjeuner comprises, on arrive enfin à Pang Pack. Ma première vision du village est inoubliable : une ribambelle d'enfants, tous plus mignons les uns que les autres, nous accueillent, nous observent, nous sourient, curieux et intrigués. Dès les premières secondes, la marche, la boue et le sentier qui grimpe nous paraissent bien loin. Après les enfants, c'est le chef du village qui nous accueille. Avec ses cheveux poivre et sel  ébouriffés sur la tête, il est impressionnant de charisme et de douceur aussi. Il nous invite chez lui et c'est une partie du village et surtout les enfants qui nous suivent, intrigués.  Tum sort son téléphone et leur montre des dessins animés.  Plus un son ne sort de leurs bouches, à peine quelques petits sourires., ils ont l'air fascinés par ce qu'il se passe sur l'écran. Stéphanie sort son carnet, moi je me contente de les observer et de profiter du moment. 


Après ce doux moment dans la maison du chef, c'est le temps des jeux. Steph fait des bulles avec certains et moi, je sors de mon sac à dos une petite balle rebondissante achetée en France avant le départ. Intrigués et timides, un petit groupe de garçons me regardent au loin. Je lance la balle et l'un d'entre eux, un peu plus téméraire et intrépide que les autres, s'élance pour la rattraper. S'entame alors une longue partie de foot pas facile avec une balle rebondissante sur le terrain pentu du village. Tum, Marina et même le chef du village se joignent à la partie. Des jeux, des sourires, des regards et beaucoup de rires aussi. Un moment qu'on aimerait juste pouvoir prolonger un peu. A vrai dire, devant tant de gentillesse et d'échanges, on poserait bien nos sacs à dos dans le village quelques jours de plus. Mais ce n'est pas possible, on va bientôt devoir repartir pour être rentrés à Kengtung avant le coucher du soleil. Quelques heures de marche nous attendent encore. 


On s'échange quelques polaroids avant de faire le tour du village. On voudrait pouvoir laisser à chacun une photo mais on n'a plus assez de pellicules dans le sac. Ils posent tous avec un sourire timide et un peu figé mais de les voir si fiers avec leur petite photo à la main rend terriblement heureux. On laisse au chef une photo de lui entouré de tous les enfants du village. Un cliché qui me fait penser aux photos de classe avec l'instituteur au milieu de ses élèves. Une image très touchante, pleine d'émotions et de tendresse. 


Les habitants du village nous offrent des bracelets, que le chef noue autour de nos poignets pour éloigner les mauvais esprits. Un cadeau précieux, un souvenir de ces quelques heures passées avec eux qui font incontestablement partie de mes plus beaux souvenirs birmans.



Demain on quitte Kengtung, non sans émotion. Mais on ne peut repousser ce départ. La route aux alentours de Kengtung est interdite aux étrangers, on ne peut quitter la région qu'en avion et nos billets ont été réservés quelques semaines avant le départ en Birmanie.

Au revoir Kengtung, je ne t'oublierai pas et j'espère te revoir un jour. Demain, d'autres surprises nous attendent. Direction Nyaungschwe et le Lac Inle, un univers bien différent de la si paisible Kengtung. 



....................................

5 jours à Kengtung

Quelques infos pratiques quand même si vous avez envie de partir à la découverte de Kengtung. Je vous donne ici un très bref résumé de nos 5 jours passés sur place, je ferai à la fin de mes billets birmans, un article plus complet avec l'itinéraire de notre mois passé dans le pays.
Où dormir ? Marina avait réservé une chambre pour nous 3 au SAM YWET HOTEL, pas très loin du marché. Une belle adresse, avec de grandes chambres et un accueil chaleureux.

Jour 1 : découverte de Kengtung et de son marché coloré et très animé. pluie intense
Jour 2 : départ avec Tum, notre guide et rencontre avec les Akhas, les Ann et les Silver Palaung
Jour 3 : trek vers les villages Akhas
Jour 4  : trek vers le village des Lahu-Shi
Jour 5 : dernière balade dans le marché et départ pour Nyaungshwe et le Lac Inle




Rendez-vous sur Hellocoton !