mercredi 28 septembre 2016

Retrouver Rome



Je reviens par ici sur la pointe des pieds après plusieurs semaines mois très chargés en travail et en émotions. La semaine dernière, comme tous les ans, on a profité de septembre pour partir en vacances après tout le monde. Pour ces "vacances d'été" de quelques jours à peine, on n'a pas laissé le calendrier des vols choisir pour nous la destination comme l'an passé, on a juste eu envie de retrouver une ville qu'on aime par dessus tout : Rome.

Entre Rome et moi, c'est une grande histoire d'amour. Je suis tombée en amour de la ville dès que je l'ai découverte et, depuis, je rêve d'y retourner chaque année pour la parcourir encore et encore.  A Rome, je n'ai pris aucune photo du Colisée, du Forum ou de la fontaine de Trévi tout juste restaurée. A Rome, j'ai juste eu envie de profiter et de flâner tranquillement.  J'ai emmené mon reflex, laissé à l'abandon au fond de mon sac, comme ce blog, depuis des semaines. J''ai pris quelques photos et puis j'ai rangé le reflex et j'ai sorti le jetable parce que c'est quand même bien plus léger et rigolo. La pellicule n'est pas finie, les photos attendront un peu avant d'être développées. Je me réjouis à l'avance de la découverte de ces clichés romains et du petit bonheur de retrouver des souvenirs des vacances quelques semaines après le retour.


Rome, des souvenirs et des petites habitudes


A Rome, on commence à avoir nos petites habitudes. On loue un appartement dans celui qu'on a désigné comme étant "notre" quartier, le Trastevere. J'ai aimé ce quartier dès la seconde où je l'ai découvert il y a 6 ans déjà. Mes yeux se sont mis à briller instantanément à la vue des ruelles pavées et des façades colorées comme je les aime. Mais ce n'est pas tout, ce quartier regorge d'appartements biscornus au charme incroyable, avec des murs pas très droits, des portes et fenêtres qui ne ferment plus vraiment, des marches et des petites terrasses insoupçonnées depuis la rue. Des petites pépites dans lesquelles je pourrais passer des heures à observer chaque recoin et chaque minuscule détail avec un enthousiasme débordant et des yeux qui pétillent.


Se lever le matin, préparer le café et laisser son odeur embaumer petit à petit l'appartement, poser un pied sur la terrasse, regarder le ciel et se dire qu'il fera peut être beau aujourd'hui. Prendre son temps avant de partir explorer la ville. Le bonheur ne tient pas à grand chose finalement.

Le Trastevere est donc devenu un peu "notre " quartier. On aime se poser en terrasse le matin pour boire un cappuccino,  marcher pendant des heures le nez en l'air "tiens, tu as vu ? c'était déjà là ça la dernière fois ? ". Sillonner les ruelles, traverser plusieurs fois par jour sur la piazza San Calisto où les papis du quartier passent leur journée à jouer aux cartes attablés entre deux terrasses, faire les courses au marché, s'arrêter dans l'épicerie fine, boire un spritz en terrasse...


Le soir, on ne quitte pas "notre" Trastevere. On s'éloigne juste un peu des terrasses surpeuplées. Il suffit de tourner là à gauche puis tout de suite à droite et on y est presque,  là, juste au bout de la ruelle,  chez Da Lucia, notre trattoria favorite. Mes alici al limone (anchois au citron) ont le même goût incomparable depuis 6 ans et les plats de pâtes sont délicieux, on se régale. Chez Da Lucia, les plats ne sont ni les plus beaux ni les plus photogéniques du Monde mais y goûter c'est forcément y revenir, nous on ne s'en lasse pas !


Le soir, le Trastevere s'anime. Si on a résisté au tiramisu du Da Lucia, on craquera forcément pour une glace au yaourt du Blue Ice en regardant la cracheuse de feu qui anime la place tous les soirs.

Quelques jours dans le Trastevere, c'est un concentré de petits plaisirs qui deviennent peu à peu des habitudes réconfortantes.

Explorer Rome, encore et encore

 

Ce que j'aime aussi à Rome, c'est aller explorer les quartiers un peu à l'écart du centre historique, les quartiers où les touristes qui ont quelques jours à peine pour découvrir la ville n'ont pas le temps d'aller poser un pied.
Mon petit plaisir à moi, c'est de traverser le Tibre, de marcher dans le quartier du Testaccio et de flâner entre les étals du marché même s'il a perdu beaucoup de son charme depuis son installation dans un bâtiment aux allures futuristes plus qu'étonnantes.  Passer à côté des anciens abattoirs reconvertis en musée d'art contemporain, tourner la tête et observer cette montagne de tessons d'amphores chargés d'histoire et posés là depuis l'antiquité.

Le goût de Rome, c'est se dire qu'on va tout faire à pied et marcher, encore et encore à la découverte de tous les coins de la ville qu'on ne connaît pas encore et il y en a tellement ! Traverser le  Testaccio le matin pour rejoindre le quartier du Garbatella, un peu plus au Sud. S'arrêter dans une ancienne centrale électrique judicieusement reconvertie en musée et se sentir tout petit face aux alignements de statues antiques.


Marcher, encore et entrer dans la basilique Saint-Paul-hors-les-murs, et son impressionnante nef vidée de ses bancs et ses mosaïques dorées qui nous rappelleraient presque Istanbul et sa Saint Sophie. Trouver le chemin un peu long, craquer, prendre le métro et débarquer en plein cœur de l'EUR, quartier construit par Mussolini pour accueillir l'exposition universelle de 1942 qui n'a finalement jamais eu lieu.  Regarder autour de soi, lever les yeux et avoir l'impression d'être passé de Rome à Berlin en quelques minutes à peine.


Revenir vers le centre antique et se mettre à l'abri dans les marchés de Trajan avant que le ciel ne nous tombe sur la tête. Se souvenir de ces cours d'archéologie. Admirer cette Rome si grandiose et imaginer la vie ici sous l'Antiquité, les boutiques qui s'animent, les bruits et les discussions qui s'entament.


Et puis, au bout de quelques jours, se sentir frustré de ne pouvoir rester ici plus longtemps. Profiter de la vue au réveil une dernière fois et se promettre une chose  : on reviendra.

Ciao Roma ! A très vite :)

Quelques infos pratiques quand même...

Je ne suis pas très douée pour donner des infos pratiques mais quand même quelques pistes si vous avez envie de découvrir les lieux que j'évoque dans cet article :

Pour manger :  

Trattoria Da Lucia - Vicolo del Mattonato  - Trastevere
Une trattoria un peu à l'écart des terrasses pleines de monde du Trastevere. Je vous conseille les alici al limone que je prends à chaque fois en entrée mais le reste de la carte est très bon aussi.

Blue Ice -  piazza Santa Maria in Trastevere
Sans doute pas le meilleur glacier de Rome mais c'est celui où l'on a pris l'habitude d'aller le soir dans le Trastevere, à deux pas des appartements qu'on a loués lors de chacune de nos escapades romaines.

Pour visiter et/ou se balader :

Centrale Montemartini - via Ostiense, 106  - accès : métro Garbatella
Ancienne centrale électrique reconvertie en musée. Une belle initiative et une belle réussite ! Coup de cœur assuré pour l'exposition de statuaire antique dans la salle des machines.

Quartier de l'EUR (Exposition Universelle Romaine) - accès : métro EUR Magliana
C'est Mussolini qui a fait édifier ce quartier en vue de l'exposition universelle qui devait se tenir à Rome en 1942 (mais qui a finalement été annulée à cause de la guerre). En sortant du métro, on a l'impression de changer de pays : de grands bâtiments, très froids, sont alignés de chaque côté d'une rue excessivement large pour la capitale italienne. Étonnant !

Marchés de Trajan -  via IV Novembre
Intéressant mais si vous n'avez que quelques jours pour découvrir Rome, je vous conseille plutôt la visite du Colisée, du forum ou des thermes de Caracalla.

Et pour une balade au vert, les jardins de la galerie Borghèse sont parfaits !



Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 8 juillet 2016

Un week-end à Dinan


Il y a des invitations qui ne se refusent pas. Quand on m'a proposé de partir à la découverte de Dinan pour un week-end, je n'ai pas hésité une seule minute. Moi, l'amoureuse de la Bretagne, moi qui aime passer de nombreux week-end en famille dans les Côtes d'Armor, je ne connaissais pas encore la ville. L'occasion était parfaite, j'ai accepté l'invitation et j'ai attendu le week-end avec impatience. 

Deux jours avant le départ, notre train est annulé... pas grave, puisque c'est comme ça on partira en voiture ! Avec Estelle on est archi-motivées, on ira à Dinan ce week-end ! Le soleil est (presque) avec nous, ces deux jours s'annoncent pleins de promesses et de découvertes...

Dinan vue de haut


Vous commencez à me connaître, j'aime par dessus tout découvrir les endroits que je visite vus de haut. A Dinan, la montée en haut de la tour de l'horloge permet d'avoir une vue à 360° sur la ville, un très beau panorama. Il manquait juste un petit rayon de soleil ce jour là mais la vue sur les toits gris-ardoise est vraiment très belle.


Tour de l'horloge - rue de l'Horloge - Dinan - Tarif plein  :4 €

Dinan est une ville pleine de surprises à deux visages : d'un côté, la ville fortifiée, entourée de remparts et d'un autre côté, en contrebas, le port sur la Rance, ses bateaux amarrés et ses terrasses où il fait bon déjeuner au soleil. (on a testé et approuvé!)
Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette vue me fait penser aux Ardennes que je connais bien. 


Dinan, cité bucolique pleine de pépites


De Dinan, je ne connaissais rien et j'avais à peine quelques images en tête, celles d'une petite cité bretonne, de murs en granit, de toitures en ardoise et de ruelles pavées. 

A Dinan, j'ai effectivement trouvé des façades en granit et à pans de bois, des toits en ardoise à perte de vue  mais à Dinan, j'ai surtout trouvé du vert, des fleurs, un patrimoine magnifique et une atmosphère reposante et bucolique. Car Dinan cache bien son jeu et il faut prendre le temps de flâner dans ses ruelles pavées pour découvrir des petites pépites bien cachées, derrière une porte, une façade ou un mur. La découverte de la ville est une vraie surprise et une très belle !


Entre brume et nuages, chercher la couleur ailleurs

Je vous montre souvent des photos très bleues de Bretagne par ici. Parce que je l'avoue, quand le ciel est gris ou qu'il pleut, j'ai tendance à laisser l'appareil à la maison ou au fond de mon sac. Ce week-end à Dinan a été un peu gris mais la couleur était ailleurs, dans la peinture des huisseries, dans les fleurs qui poussent partout. Une belle palette !
Le coup de foudre est garanti pour la rue du jerzual, j'aurais pu y passer des heures à photographier chaque détail.


 Dinan et ses bonnes adresses

A Dinan, on a été accueillies comme des reines.  Dès notre arrivée, on a filé Au thé gourmand pour déjeuner. Les gâteaux, faits maison sont à tomber. Le plus difficile est de faire un choix. Vous ne savez que choisir ? Pas de souci, ici on sert des demies-parts et vous pourrez même repartir avec une partie de votre plat ou dessert si vous avez eu les yeux plus gros que le ventre ! Au thé gourmand, on est un peu comme à la maison.

Au thé gourmand- 19 rue de l'Apport - Dinan

Après une balade - découverte de la ville, on a fait une pause dans le très beau jardin de l'hôtel le d'Avaugour. Le mot pépite est plus qu'adapté pour qualifier ce jardin et sa terrasse avec vue sur Dinan où sont disséminés chaises, tables et balancelles dans chaque recoin du jardin. Un endroit dans leque Monet aurait sans aucun doute aimé poser son chevalet. Nous n'avons pas testé l'hôtel mais le hall avec vue sur le jardin est vraiment très beau.
Hôtel Le d'Avaugour - 1 place du champ clos - Dinan

Le soir on a diné au restaurant  les 3 lunes qui propose une cuisine colorée et raffinée, on s'est régalé ! (Mais mes photos ne sont pas vraiment à la hauteur...).

Restaurant les 3 lunes - 22 rue de la Lainerie - Dinan

Pour un déjeuner au soleil, filez sur le port ! On y a déjeuné dimanche midi, après une mini croisière en bateau sur la Rance. Ce dimanche là avait de vrais airs de vacances. On est bien en Bretagne... tellement bien que j'en ai oublié de prendre des photos ;)

Auberge Les terres neuvas - 25 rue du Quai - le Port - Dinan

Des idées en plus...

Ce week-end à Dinan est passé trop vite... il faudra que j'y revienne pour découvrir un peu plus la ville et explorer ses environs. Car Dinan regorge de très belles idées de balades et randonnées. On est allé rapidement jusqu'au moulin du Prat, j'ai déjà hâte d'y revenir sous un grand ciel bleu cette fois-ci pour vous ramener des clichés de l'eau turquoise bretonne ;)


J'ai découvert qu'il y avait des cabanes à carrelets en Bretagne sur la Rance, moi qui pensais qu'on n'en trouvait que dans la région bordelaise...une très belle surprise ! Là encore, une belle idée de balade, à pieds ou à vélo.


Et puis l'amoureuse de patrimoine que je suis reviendra pour visiter l'abbaye de Léhon, petite cité voisine de Dinan,  aperçue depuis le bateau mais que nous n'avons pas eu le temps de visiter.

Vous l'aurez compris, j'ai eu un vrai coup de cœur pour Dinan que j'ai hâte de découvrir d'avantage. Et vous, dites moi tout... vous connaissez Dinan ?

Un grand merci à toute l'équipe de l'office de tourisme de Dinan pour son accueil plus que chaleureux. Et merci à Estelle, du blog le Polyèdre pour ce bon week-end :)

Rendez-vous sur Hellocoton !