vendredi 3 novembre 2017

Un road trip entre Lisbonne et Porto


J'ai longtemps réfléchi à la manière de revenir sur ce blog et à l'idée de revenir tout court. Parce que finalement, reste t-il quelqu'un par ici ? Cette dernière année a été chargée en émotions, en travail et de projets de toutes sortes. Et je me suis sans doute laissée dépasser voire submerger par tout ça, par la vie tout simplement. 2017 est une année riche en petites escapades. Des escapades que je qualifie souvent de nostalgiques car j'ai aimé par dessus tout ces derniers mois retourner dans des endroits que je connais déjà, dans des lieux que j'aime et dans lesquels je me sens bien, des lieux qui m'apaisent et me font m'évader à la fois. La Côte d'Opale, Montpellier, Rome, le Bretagne ou la Guadeloupe. Des lieux aussi variés que riches et emplis d'une bonne dose de souvenirs. Des petits "chez moi" que j'ai aimés retrouver ces derniers mois. Des escapades nostalgiques, un peu mais reposantes, toujours. Des parenthèses nécessaires au milieu d'un rythme quotidien toujours plus tourbillonnant et pompeur d'énergie à haute dose.

Des micro-escapades comme j'aime les appeler puisque, par ici, le mot "week-end" a perdu tout son sens. Je pars désormais en "dimanche" régulièrement. Alors c'est court, très court, trop court mais nécessaire pour garder ma curiosité et ma soif de découvrir intactes. Essentiel pour conserver ma bougeotte fidèle à elle-même, important pour rester en équilibre. J'espère devenir incollable dans les prochains mois sur les escapades à moins de 2 heures à Paris, il y a un peu de boulot et plein de possibilités, c'est ça qui est chouette !


Mais je crois que je m'égare. J'avais juste envie de partager ma mon dernier coup de cœur : le Portugal. Parce que même si j'aime par dessus tout revoir des lieux que je connais déjà, ma soif de découvertes est toujours là. Pas de voyage lointain pour nous cette année mais juste l'envie de partir à la rencontre du Portugal, dont j'entends si souvent parler. Et qui dit soif de découvertes dit road-trip. Incapables de nous décider sur une destination portugaise en particulier, on a préféré partir en road-trip entre Lisbonne et Porto. On avait 10 jours devant nous. Un peu, beaucoup trop court pour découvrir pleinement Porto et Lisbonne mais on se dit qu'on y retournera. Je vous livre donc, en vrac, mes premières impressions portugaises que j’essaierai de développer un peu plus par la suite (mais j'évite de faire trop de promesses par ici, je ne sais pas encore si je pourrai les tenir...).


Il y a eu Lisbonne, sa chaleur écrasante, ses ruelles en pentes et ses pavées parcourues avec un sac un peu lourd sur le dos et une valise à la peine. 
Il y a eu Belem, ses groupes et ses bus pleins à craquer de touristes, Henri le Navigateur et son regard tourné vers le Tage et le retour en mémoire des souvenirs lointains des cours passionnants d'un prof passionné sur les bancs de la fac d'histoire il y a quelques années. 
Il y a eu quelques minutes d'attente devant la pastelaria de Belem pour enfin goûter aux pasteis, encore chaudes, si fondantes dans la bouche et saupoudrées d'un peu de cannelle.
Il y a eu un déjeuner au Time Out Market. On a tellement aimé flâner dans ce marché aux mille saveurs qu'on y est resté des heures, à goûter aux plats de chefs, à boire du vin à la saveur plus qu'improbable, à observer toutes ces valses autour de nous de plats variés, colorés et plus qu'alléchants. Discuter pendant des heures et en sortir pour repartir à la découverte de la ville.
Marcher dans le centre de Lisbonne, entre les boutiques et les terrasses de restaurants tous alignés avec des menus présentés en photo, peiner à trouver du charme à centre ville paisible.
Et puis il y a eu l'Alfama et un coup de cœur très prévisible. Des ruelles tortueuses, du linge qui sèche à chaque fenêtre, du street-art, des escaliers et mes yeux qui commencent à pétiller. Un appareil photo ressorti du sac, des dizaines de guirlandes en papier accrochées aux maisons et des escaliers montés puis redescendus le sourire aux lèvres. 
Il y a eu la découverte du monastère Saint Vincent, la déambulation dans ses salles et couloirs couverts d'azulejos et une jolie surprise :  une grande terrasse avec une vue immanquable sur la ville. Un long moment passé à profiter de la vue, sous le soleil doux d'une fin de journée avec comme seules voisines, des mouettes.


Il y a eu les premiers kilomètres parcourus vers le Sud, jusqu'à Sesimbra, ses petites ruelles commerçantes et sa grande plage, couverte de parasols multicolores. Un charme presque suranné pour cette station balnéaire qui me ferait presque penser à Stella Plage. Il y a eu une route qui tortille, des points de vues vertigineux et des voitures par centaines à Arrabida, très fréquentée en cette première journée de week-end ensoleillé. Il y a eu un arrêt photo presque "japonais" et la reprise de la route vers Evora qui nous attendait.


Evora, mon coup de cœur portugais
Il y a eu une chaleur écrasante, des pas lourds, écrasés par la chaleur dans un centre ville presque déserté. Imaginez, un trajet en voiture sous 30°C et le chauffage au maximum, un espèce de tourbillon de chaleur, un brumisateur géant de chaleur sèche. Il y a eu quelques heures passées au frais, à attendre que la chaleur baisse. Mais non, la chaleur ne baissera pas alors on y va quand même, déambuler dans Evora. 
Il y a eu un immense coup de cœur pour les façades blanches et jaunes d'Evora, un petit regret de ne pas y rester plus longtemps pour la découvrir ainsi que sa région malgré une chaleur assommante qu'on a du mal à supporter. Les jolies ruelles d'Evora avait presque un petit air de Mexique et puis ces fleurs, partout, parmi les citronniers et autres plantes odorantes qui émanent des jardins desquels on aurait bien aimé pousser la porte.


Il y a eu des tests culinaires, des plats choisis au hasard sur une carte dont on ne comprend quasi pas un mot. Il y a eu des belles surprises, des enchaînements de verre de vin dégustés et des desserts beaucoup trop sucrés. 

Il y a eu un crochet par Arraiolos et cette petite voix qui me dit qu'il faudra vraiment revenir par ici un jour. Moins de jaune mais du bleu, du blanc, des bougainvilliers par dizaines.. On rase les murs, on reste à l'ombre mais qu'est ce que c'est beau !


Il y a eu une petite maison louée dans la campagne pas très loin d'Obidos. Il y a eu des petits déjeuners royaux avec du pain ultra frais et du fromage à tomber. Il y a eu des matins sur la terrasse, bercés par les cloches des moutons du champ d'à côté et le dernier Michel Bussi dévoré.


Il y a eu la découverte de la si jolie Obidos (prononcez "Aubidouch"), de ses ruelles pavées, des ses remparts sous un ciel mi-ensoleillé et une énorme pizza dévorée sur une petite terrasse à l'ombre, bien cachée.

Il y a eu des visites de monastères à l'architecture impressionnante, des dédales de pièces, de chapelles et de cloîtres, des lieux paisibles et reposants, des pauses fraîcheur plus qu'agréables. Et puis il y a eu l'appel de la mer, de longues heures de marche à Peniche à observer d'apprentis surfeurs essayant d'apprivoiser les vagues et une pause plage à Nazaré à dorer doucement au soleil.


Il y a eu un passage presque éclair à Coimbra, la visite de l'université et de son impressionnante bibliothèque et ce petit resto dans lequel on a aussi bien bu que mangé.
Et puis il y a eu ces trois jours tant attendus dans la vallée du Douro et ce sourire jusqu'au oreilles juste à l'idée de découvrir ces paysages de vignes en terrasses qui m'avaient fait tant rêver. Il y a eu un GPS récalcitrant à l'idée d'emprunter les routes classiques et qui nous a entraînés sur un chemin pavé au cœur des vignes culminant à quelques centaines de mètres de haut au cœur d'un paysage, certes grandiose, mais quelque peu impressionnant (surtout quand le conducteur a le vertige;)

Il y a eu un petit hôtel bien paisible et surtout bien mérité après un long moment à le chercher au milieu des vignes. Une pause piscine avec une vue incroyable et une sensation très étrange d'être dans une pension de famille des années 60. 3 jours un peu hors du temps dans un décor auquel on ne peut donner d'âge à lire, se reposer et à tenter de soigner un énorme torticolis un peu handicapant.


Et,finalement, il y a eu la tant attendue Porto. 3 jours passés à marcher, marcher et marcher encore. 3 jours à ne prendre quasiment aucun cliché (la faute au torticolis plus que persistant). Il y a eu, bienheureux hasard du calendrier, la fête de la Saint-Jean et cette délicieuse atmosphère de fête qui envahit la ville. Il y a eu du monde, beaucoup de monde, cette grand mère menant une danse endiablée en servant des cocktails, des maillets en plastique par milliers et des coups sur la tête donnés et reçus par des gens qu'on ne connaissait pas. Et puis il y a eu ce feu d'artifice, décliné dans un camaïeu de dorés, qui a réussi à émouvoir la fille un peu hermétique à ce genre de choses que je suis.  Il n'y a eu aucun cliché pris le jour de la Saint Jean mais tout est dans nos têtes et c'est bien le plus important.


Il y a eu ces derniers jours de vacances et cette ville arpentée dans tous les sens. Il y a eu une dégustation de Porto, des sardines grillées, des heures de marche et un brunch presque parisien avec smoothie bowl et granola hyper instagramables. Il y a eu un peu de tristesse de quitter ce pays si chaleureux et coloré, ces "mais pourquoi n'était-on encore jamais venus? " et cette promesse d'y revenir vite pour en découvrir un peu plus. 


Un road-trip entre Lisbonne et Porto - quelques infos pratiques


On est parti 10 jours, on serait bien parti un peu plus de 2 semaines mais on n'a pas réussi à mieux accorder nos congés. Notre itinéraire va peut être vous paraître un peu dense, j'avoue que j'aurais aimé passer un peu plus de temps dans certains lieux, mais ça nous fera plein de bonnes occasions de revoir le Portugal.

2 jours à Lisbonne

 

2 jours pour découvrir Lisbonne, c'est trop court, on est d'accord. Mais on avait envie de voir tellement de choses pendant nos vacances qu'on a préféré passer peu de temps à Lisbonne (et se dire qu'il est très facile d'y revenir pour un grand week-end quand on en aura l'occasion).
Découvrir Lisbonne :
Autant j'ai trouvé le centre-ville sans beaucoup de charme, autant j'ai particulièrement aimé le quartier de l'Alfama dans lequel on a flâné pendant des heures à observer le street art, à entrer dans les petites boutiques et à parcourir les étroites ruelles tortueuses. Un quartier animé et accueillant.
Manger à Lisbonne :
On a eu un vrai coup de cœur pour le Time Out Market. Pizzas, snacks ou plats de chef, on a l'embarras du choix ! On s'installe sur les grandes tables en bois au cœur du marché et on papote pendant des heures autour de nos assiettes et verres de vin, un vrai coup de cœur pour nous !
On ne pouvait pas passer à Lisbonne sans goûter aux pasteis de Belem, encore tièdes à saupoudrer d'un peu de cannelle. C'était une grande première pour moi, je n'en avais jamais mangés. Le bilan ? très très très bon.  
Dormir à Lisbonne  :on a loué un B&B dans le Bairro Alto. Une chambre très mignonne, un bon petit déj et un accueil très sympa, on recommande ! Ritz and Freud - Rua da Paz - misericordia

1 journée à Evora

Evora, c'est mon coup de cœur portugais.  J'ai aimé ses façades blanches et jaunes, ses ruelles fleuries et si paisibles. J'y serais bien restée plus longtemps si il n'avait pas fait aussi chaud, la température avoisinant les 43 degrés lorsqu'on y est passé. Impossible donc de se balader tranquillement et d'en profiter vraiment. Mais, c'est certains, j'y retournerai. D'autant plus que j'ai beaucoup aimé le petit village d'Arraiolos à quelques kilomètres de là. Plus de jaune mais du blanc et du bleu, beaucoup de bleu.

3 jours dans les environs d'Obidos
On a beaucoup aimé Obidos même si on l'a trouvée un peu trop touristique à notre goût. Les petites ruelles ont beaucoup de charme et les restos ne manquent pas (mais ne valent malheureusement pas tous forcément le détour non plus).
On a profité pour visiter les quelques abbayes du coin, si vous êtes un amoureux de patrimoine et d'architecture, cela devrait vous plaire (et accessoirement ce sont des lieux idéaux pour se mettre à l'ombre quand il fait 40° dehors ;)
On a passé une journée à Peniche et Nazaré dont la plage est immense. Une belle grand plage populaire mais, entre nous, on a préféré nos journées passées dans les terres.


1 journée à Coimbra

On a fait une pause très courte à Coïmbra surtout pour y découvrir son université et sa majestueuse bibliothèque, très impressionnant! Sinon, nous n'avons pas trouvé beaucoup de charme à la ville. On a beaucoup aimé le petit resto Tapas Nas Costas et ses très bons vins.


3 jours dans la vallée du Douro

On avait envie de se poser quelques jours dans la vallée du Douro avant de rejoindre Porto, histoire de se reposer un peu. On a dormi 3 nuits dans une quinta qu'on a eu un peu de mal à trouver (notre gps nous a embarqués dans des chemins de vignes pavés sans jamais nous mettre sur la bonne route, la vue sur la vallée y était magistrale et très vertigineuse ! ). Un bel endroit avec une petite piscine de laquelle on a une vue imprenable sur les vignes. Une ambiance un peu "maison de famille" d'un autre temps. Le restaurant est cher pour la cuisine proposée. Bref, si vous le pouvez, je vous conseille d'aller trouver un petit resto ailleurs (mais avec mon cou et mon dos coincés, j'étais bien contente de pouvoir manger sur place).
Quinta do Silval - Vila Real
On a juste fait un petit tour dans la petite ville de Pinhao. Une partie de la gare est aménagée en boutique-snack, du pain, des sardines et un verre de vin.. une pause déjeuner parfaite !


3 jours à Porto

Ah Porto ! Je l'attendais avec impatience tant j'en avais entendu beaucoup de bien. Et bien, aucune déception, j'ai vraiment beaucoup aimé cette ville. On y était, complètement par hasard, pendant la St Jean. Une très belle fête, une ambiance bon enfant et une soirée passée à taper sur les têtes avec un maillet en plastique, on n'aurait pas pu mieux tomber ! On a profité des journées plus calmes pour découvrir la ville en marchant, marchant et marchant encore. C'est certain, on y reviendra.
On avait loué un petit studio tout juste refait à neuf par son propriétaire, avec un petit jardin. On a beaucoup aimé et l'accueil est vraiment adorable (comme souvent pendant notre road trip).
Casa Figueiroa - 310 rua da Boavista - Porto
Et pour un brunch hyper instagramable: Zenith - Praça de Carlos Alberto - Porto

Je clôture ici ce petit résumé de nos 10 jours de road-trip au Portugal. Entre Lisbonne et Porto, on a fait de très jolies découvertes et on a eu de vrais coups de cœur. Une chose est sure, on y reviendra ! Je me dis que le mois de mai doit être idéal pour découvrir certaines régions et un peu moins souffrir de la chaleur ;)

Et pour plus d'images, retrouvez moi sur mon compte instagram @lejoyeuxbazar


Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. J'aimerai tellement visiter Lisbonne ! Ca doit vraiment être top ! Merci pour ces photos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a beaucoup aimé (même si on a eu un petit coup de cœur pour Porto ). Merci !

      Supprimer
  2. Ah, le Portugal... Coup de cœur également !
    Nous nous y étions rendues en avril, pour un railtrip Porto/Lisbonne (avec des étapes différentes que les vôtres) et c'était si bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on a vraiment beaucoup aimé ! Tu avais fait qu'elles étapes ?

      Supprimer
  3. Ton article me touche beaucoup car rempli de nostalgie et de poésie ! Et étant expatriée à Lisbonne depuis 2 ans, j'apprécie toujours plus de découvrir l'avis de touristes dans mon pays d'adoption. Dans tous ce que tu as visité, il me reste la vallée du Douro à faire mais je m'interroge toujours sur à quelle saison y aller... et Coimbra !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Morgane 😊 Pour la vallée du Douro, Je me dis que ça doit être magnifique en automne !

      Supprimer
  4. Je suis ravie de te lire à nouveau!
    J'aime beaucoup la façon dont tu racontes tes aventures, comme avec un bon livre je termine toujours avec des images plein la tête.
    J'espère que tu trouveras le temps de faire de nouvelles découvertes. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Noémie 😊 Je l'espère aussi (les prochaines semaines promettent d'être un peu chargées mais en 2018 peut être 😉)

      Supprimer
  5. Tous ces tons de bleus rendent les photos très jolies!
    Ces endroits ont l'air paisibles (surtout Sesimbra), parfait pour les vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Oui ces vacances ont été reposantes, ça nous a fait beaucoup de bien !

      Supprimer
  6. Tes photos sont très jolies et me rappelle mon roadtrip cet été, également au Portugal !
    A bientôt,
    Amandine de www.travelystory.com

    RépondreSupprimer
  7. nous aussi on adore le Portugal et le premier voyage a été suivi d un second et ce ne sera pas le dernier très belles photos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, ce ne sera pas notre dernier voyage dans ce pays non plus :)

      Supprimer
  8. Je ne suis pas allée à Evora, mais c'est le village qu'a préféré mon mari aussi!

    RépondreSupprimer